Le mois de juin a pour avantage, ou inconvénient (en fonction…) d’être rempli en événements : kermesses, fêtes, anniversaires et spectacles en tout genre. Les mamans et les maitresses se souviennent (comme le Nord hahaha)

Pour moi, souvent, ce mois ça rime avec : stress, stress, stress, arggggg, pitié, achevez-moi, bien sûr que je peux faire un gâteau, au secours, vivement juillet!!!

Surtout avant.

[Parenthèse hashtag je me livre je raconte ma life, vous pouvez sauter le paragraphe si tout ce qui vous intéresse c’est la couture et que la couture;)]

Depuis la rentrée dernière, j’ai décidé de ne plus me mettre la pression et ce n’est pas très simple au jour le jour, parce que je suis une adepte du tout ou rien, du faire plus, toujours plus, toujours trop, à s’épuiser, à jamais s’arrêter, même pas pour boire, manger ou dormir… à mettre une dernière touche à 5 h du matin et à finir juste 5 min apr,ès l'heure du départ (#teampsychorigideperfectionnisteobsédéeparlamoindreerreur bonjour)  puis enchaîner avec une journée de maman au foyer qui essaye désespérément de finir une liste inhumainement longue….

Bref, j’ai décidé donc me soigner, de soigner même ce corps que j’ignore sciemment, de m’apaiser et d’apprendre à lâcher prise.

Je ne m’oblige plus à coudre tous les cadeaux, à cuisiner des gâteaux à gogo, de faire les meilleures fêtes d’anniversaires que mes enfants auraient jamais espérées, d’être là à mille à l’heure pour tout le monde, peu importe si j’ai le temps ou pas, etc.

Et c’est cool, je l’accepte maintenant, même si ça a été un long chemin à traverser (d’ailleurs j’aurais toujours encore un peu de kilomètres à traverser avant que j’y arrive). Maintenant je fais plus ou moins ce que j’en ai envie. C’est pas gagné a 100 %, mais je me mets de moins en moins la pression, presque plus de tout.

Et on ferme la parenthèse]

 

Du coup, malgré le retard que j’ai pris pour mes défis (à (re)découvrir  ici), j’ai suivi le mouvement et j’ai ralenti pour la couture aussi. Je ne comptais pas trop coudre le mois de juin, ou juste un peu en suivant mes envies, mais parfois, faut improviser. ET, comme je n’étais pas en mode stress, j’ai eu plaisir à le faire !!

Et j’arrive à mon legging…

 

Première étape : le Choix du patron

 

Pour le spectacle de fin d’année de l’école, les filles avaient tout ce qui leur fallait. J’ai pensé pendant quelques minutes leur coudre des trucs, mais je me suis vite repris (Non, Dana, tu NE VAS PAS coudre, elles ont déjà tout ce qui leur faut).

C'est au moins ce que je pensais à l’époque, lol. Pour Miss Cerise il fallait un t-shirt coloré et un legging noir. Pour le legging, j’ai décrété que le legging-short, qu’elle a déjà, fera l’affaire.

Deux jours avant le spectacle, je suis allée avec les enfants leur acheter des nouveaux t-shirts basiques du coup, dans leurs couleurs préférées... J’ai aussi acheté des leggins à la grande, parce qu’elle en avait pas trop.

Pour profiter d’une offre » 2 achetés, un offert « du magasin, j’ai rajouté un rouge assorti à son nouveau t-shirt pour Miss Cerise.

J’ai lavé tout ça et j’ai considéré que mon effort fourni pour le spectacle était satisfaisant, sans que j’ai à coudre quoi que ce soit (en plus il faisait très, très chaud ces jours-là et dans mon atelier il faisait plus de 30 degrés, alors ce n’était vraiment pas le moment d’allumer le robot « jepeuxlefaire » !!! Noméo…)

Mais……jeudi matin, Miss me dis en partant à l’école « au fait maman, la maitresse a dit qu’on n’a pas droit à un short, il faut un legging long, ou en dessous de genoux!!! » Elle était un peu gênée de me le dire, mais je pense qu’elle devrait beaucoup stresser de pas avoir la bonne tenue.

Et ben voilà, le « aaaaaaargggggggggggg comment je vais faire pour m’en sortir » etc. etc. est revenu… je pouvais pas retourner au magasin lui en racheter (mais pourquoi non d’une cacahouète salée j’ai pas prévu le coup, j’aurais dû lui acheter un noir, pas un rouge !!!!), car je n’avais pas le temps, ma journée étant chargée et entrecoupée par des RDVs.

Seule solution, en coudre un. Je me suis dit: « t’inquiètes, tu peux le faire » et je me suis inspiré du nouveau rouge pour en faire un patron maison.

 

V1 Legging A 01

 

 

Deuxième étape : le Choix de la taille

 

Comme celui que j'avais acheté lui allait parfaitement bien et j'avais pas beaucoup de temps pour chercher, essayer, voir comment ils tombent ceux que j'ai dans le stock des patrons, j'ai refait un patron d'après celui-ci, en taille 10 ans donc..

Troisième étape : Choix et decoupe du tissu

 

Au moment d’aller me chercher le dernier coupon de jersey noir que j’avais, je me suis rendu compte que j’en avais pas assez, juste pour un short (hahaha, elle était bonne cela !!!)

Après fouille minutieuse dans l'atelier, qui en plus est en cours d'ammenagement, donc les choses ne sont plus "à leur place", de quoi se mettre un petit coup de pression supplémentaire, j'ai pu respirer à nouveau quand j'ai trouvé ce grand coupon de tissu de chez Lolie shop. C’est un sort de jersey lourd avec une très belle tenue, il est noir avec des minuscules pois bleu. Autant vous dire qu'il a pas été facile à prendre en photo!

 

V1 Legging A 02

 

 

 

Quatrième étape  : l'assemblage //La couture quoi

 

Je l’ai cousu donc... la nuit. Re-lol !

Ce tissu même s'il est lourd et un peu glissant, ça a été super facile à coudre.

Après avoir commencé, je me suis rappelé que dans le lot de pieds offert par Coudre et Broder à l’achat de Dame Janome l’automne dernier, il y avait un pied surfileur aussi !!

Le point est beaucoup plus régulier et joli avec, c’est sûr !

 

V1 Legging A 03

 

V1 Legging A 04

 

 

 Les finitions et détails:

J'ai fait que deux pièces pour aller plus vite. D'ailleurs je préfère les leggings sans couture sur le coté extérieur, c'est beaucoup plus confortable.

J'ai rajouté deux petits boutons arc en ciel (Miss Cerises est fan de couleur et d'arcs-en-ciel <3) achetés il y a plus d'un an à Paris, chez "qu'on a visité ensemble avec Soso Abricot du blog "Moineau et petit pois" et Ludovine du blog "L'effet Main (bises les filles"<3<3)

 

V1 Legging A 05

 

 

Pour la ceinture, j'ai laissé une ouverture en haut pour pouvoir y glisser, modifier et remplacer l'élastique à ma guise, c'est toujours rageant ces leggings du commerce que tu ne peux pas trop reprendre, parce que l'élastique est cousu en haut de la ceinture.

J'ai collé une étiquette pour écrire la taille dessus, à défaut de machine à flex.

Pour les ourlets, j'ai utilisé la double aiguille.

 

V1 Legging A 06

 

Le tissu et les finitions font que le pantalon fait moins legging/bas de pyjama, j’aime beaucoup son aspect un peu habillé.

(vraiment pas facile à prendre en photo....)

V1 Legging A 07

 

 

Cinquième étape : Essayages et modifications

 

Comme je l'ai cousu la nuit, l'essayage c'est fait après le spéctacle. Pas de modifications au patron, j'ai juste resserré l'élastique car il était un peu lâche.

V1 Legging A 08

V1 Legging A 09

V1 Legging A 10

V1 Legging A 11

V1 Legging A 12

(et le voici sur scène)

V1 Legging A 13

 

FOURNITURES

 

 TISSU : Un coupon de 3 m de chez Lolie Shop

Boutons : Brin de Cousette, Paris

Élastique : Marché local

Patron: maison

Difficulté: niveau débutant 

Coût: autour de 4 € maximum

A REFAIRE ?: Oui

 CONCLUSIONS :

 Le modèle est très facile à faire. A décliner!

 

 

 

 A bientôt, soyez pas trop sages!